Beaucoup de Youtubers et autres influenceurs nous demandent ce qu’il faut légalement faire dans le cadre de placements de produits ? La réponse est simple : vous devez en informer clairement votre communauté (selon l’article L121.1 du code de la consommation) sous peine de risque de lourdes amendes (lisez cet article plutôt bien fait). D’ailleurs la DGCCRF commence à enquêter sur certaines pratiques douteuses.

Edit : voici une infographie simple et mise à jour en 2019 sur les placements de produits selon les réglementations de l’ARPP

Après comment le faire ?

Vous devez informer clairement. Maintenant le « clairement » n’est pas clair… Le plus « clair » est de dire en début de vidéo que vous avez une relation commerciale avec la marque (« cette vidéo est un partenariat avec la marque xxx » ou « cette vidéo a été réalisée en collaboration avec la marque xxx » ou notre recommandation pour être 100% clair avec votre communauté : « Merci à [marque] d’avoir sponsorisé cette vidéo« ). Ensuite, si l’oral vous semble compliqué, vous pouvez l’indiquer dans la description visible de votre vidéo. Bref, ce n’est pas très difficile à faire et notre recommandation est de toute façon de toujours être transparent avec votre communauté. Nous demandons toujours aux youtubers de mentionner qu’il s’agit d’un partenariat aussi car la non-transparence peut se retourner contre le Youtuber.
Petit exemple : nous avons fait une opération avec 2 youtubers pour un même produit. Le premier n’a pas souhaité faire mention du partenariat malgré notre recommandation. L’autre l’a fait. Bilan, la communauté du second a dit « bravo, tu es transparent, c’est pas comme [premieryoutuber] qui ne l’a pas fait » et donc le premier youtuber a eu des avis négatifs sur sa vidéo… il a finalement présenté des excuses à sa communauté et a décidé maintenant d’informer sa communauté pour tous les partenariats.

Petite astuce

Si vous êtes un youtuber qui fait souvent des partenariats : indiquez en description par défaut de votre vidéo une mention du type « merci à [xxx] d’avoir sponsorisé cette vidéo ». Il vous suffira ainsi de remplacer « xxx » par le nom des annonceurs si la vidéo a un ou plusieurs partenariats ou simplement de supprimer cette phrase si la vidéo ne contient aucun partenariat. Vous serez ainsi certain de ne pas oublier d’indiquer un éventuel partenariat.

Maintenant qu’en est-il des liens d’affiliation ?

C’est plus compliqué car vous touchez effectivement de l’argent si vos abonnés font une action, mais d’un autre côté vous n’avez pas de relation avec la marque (et encore moins d’indication pour faire la vidéo de la part de la marque). Notre recommandation est d’indiquer une mention « les liens en description de mes vidéos peuvent être des liens d’affiliation » pour vous couvrir, même si nous ne sommes pas certains que ce soit absolument nécessaire. Et comme on l’indiquait dans l’astuce, n’hésitez pas à le mettre en description par défaut de vos vidéos.

Enfin, quid des autres réseaux sociaux (Twitter, Facebook, Instagram, Snapchat, …) ?

En théorie, vous devez aussi indiquer s’il s’agit d’un partenariat. Maintenant indiquer dans un Twitt « Je vais à l’événement xxx pour voir leur dernier xxx » mange vite 140 caractères et indiquer la mention « #sponsorisé» sur ce même Twitt est techniquement compliqué même si légalement vous y êtes contraints.

Certains influenceurs indiquent dans leur bio « certains posts peuvent être sponsorisés » ou encore du type « Les Twitts sponsorisés sont marqués par un [P]« , comme par exemple dans cette bio :


bio Exemple de Twitt Sponsorisé (avec le [P])  :

twitt

C’est peut-être une solution envisageable mais qui n’est pas 100% satisfaisante. Maintenant c’est déjà cela. Il faudrait que le législateur puisse apporter certaines marges de liberté sur ce point technique pour à la fois protéger le consommateur et en même temps proposer des choses faisables. Il l’a fait à la télévision avec le même concept de [P] (cf cet article), donc si les réseaux sociaux pouvaient instaurer ce picto « officiel » ou légaliser le fait que ce soit indiqué dans la bio sur les réseaux avec peu de caractères comme Twitter ou Snapchat serait une bonne chose.

Et si vous êtes « hors la loi » ?

Il n’est pas trop tard pour bien faire. Je pense que vous pouvez rattraper cela avec un plan d’actions d’une heure :

– Relistez vos 100 dernières vidéos et changez la description en rajoutant en début de description la mention sur les partenariats et/ou liens d’affiliations en description de la vidéo
– Mettez en description par défaut de vos vidéos les mentions sur les partenariats et/ou liens d’affiliations
– Indiquez une mention dans vos bios Twitter, Facebook, …

Pour conclure, la loi L121-1 n’est pas quelque chose qui doit faire peur aux influenceurs. Au contraire, elle permet d’imposer une transparence vis-à-vis des communautés (et en particuliers des jeunes publics). Maintenant l’essentiel n’est pas là. L’essentiel est que l’influenceur doit toujours rester objectif quand pour parler d’une marque ou d’un produit même dans le cadre d’une opération. Il en va de sa crédibilité.

Nous espérons que ces petits conseils vous aideront à y voir plus clair.