Etudes

Qu’est-ce qu’un nano-influenceur et comment lancer une campagne de nano influence ?


De nos jours, le marché du marketing d’influence est devenu l’un des plus actifs et avec la plus forte croissance (+56% / an). Que ce soit pour les marques, pour les influenceurs·ses ou encore pour les consommateurs·trices, qui ont régulièrement des réductions et des bon plans grâce à leurs influenceurs·ses préféré·e·s, tout le monde y trouve son compte. C’est certainement d’ailleurs la raison d’un tel succès ! En effet, le marché du marketing d’influence atteignait 2 milliards de dollars en 2017 et devrait atteindre les 10 milliards d’ici 2020 et 22 en 2024.

Cependant, malgré toutes ces bonnes nouvelles, le marché des méga et top-influenceurs·ses est confronté à une crise de confiance de la part des marques. Même si la problématique inclut plusieurs raisons, l’une des principales est l’achat de like et de followers auxquels s’adonnent un certain nombre d’influenceurs·ses, mais aussi quelques célébrités. Ainsi, les marques sont plus méfiantes, et à raison ; il n’y a aucun intérêt pour elles de rémunérer ou envoyer des produits à un·e influenceur·se s’il n’en retirent aucune visibilité, ou une bien moindre comparé aux résultats escomptés.

Vous pouvez lire notre article sur les faux comptes Instagram et comment s’en prémunir, mais pour ceux qui cherchent une autre sorte de marché, nous avons ce qu’il vous faut !

Qu’est-ce qu’un·e nano influenceur·se ? 

Tout d’abord, voici une petit infographie qui vous permettra de comprendre la différence entre méga, macro, mid, micro et nano influenceur·se.

Maintenant que vous avez saisi les nuances entre ces différents types d’influenceurs·ses, plongeons au coeur du sujet.

Ces nanos-influenceurs·ses sont de plus en plus présents sur les résaux sociaux. Cet effet « Mr·Mme-tout-le-monde » rassure la communauté et permet à chacun de trouver le thème ou le style précis qui l’intéressent.

Voyons ensemble les avantages pour les marques de ces ambassadeurs d’une nouvelle sorte !

Campagne de nano-influence : Avantages 

La confiance 

Comme vous avez pu le lire plus haut, les plus grand·e·s influenceurs·ses souffrent d’une crise de confiance de la part des marques. L’achat de followers et de like en est une des raisons, et ce désavantage n’existe pas avec les nano-influenceurs·ses.

En effet, ceux-ci ont une communauté réduite, avec qui il·elle a plus de contacts, est plus accessible. Les fans seront alors plus à même de répondre, puisqu’ils ressentent leur relation avec l’influenceur·se plus « intime » qu’avec les stars aux millions d’abonnés.
L’achat de followers n’est donc pas utile pour ces influenceurs·ses d’un nouveau genre. Leur taux d’engagement étant déjà très élevé, acheter des abonnés, like ou commentaires serait plus mal vue par sa vraie communauté qu’un réel avantage.

De plus, la communauté a beaucoup plus de confiance envers ces influenceurs·ses spécialisé·e·s dans un sujet, par le fait qu’ils soient « Mr·Mme-tout-le-monde ». Ils présentent les produits comme un réel conseil envers leur communauté et pas comme un énième placement de produit. Les consommateurs en seront donc plus réceptifs.

Les marques peuvent donc aller vers ces nano-influenceurs·ses avec moins, voire sans méfiance.

Le taux d’engagement & l’accessibilité 

En plus de cette confiance envers la réalité de cette audience, les marques seront rassurées par l’accessibilité de l’influenceur·se, car cette abordabilitée est valable pour les éventuels partenaires ou sponsors.

Plus qu’accessibles, les nano-influenceurs sont même motivé·e·s et volontaires. En raison de leur succès confidentiels, ils·elles sont moins convoité·e·s par les marques et beaucoup moins demandé·e·s. Ils se montreront donc disponible et engagé envers la marque qui lui proposera un accord !

Cela va de soi, leur taux d’engagement est beaucoup plus élevé que pour les grand·e·s influenceurs·ses. En moyenne, celui-ci est de 7,21 % pour les nanos, tandis qu’elle descend drastiquement à 1,86 % pour les mégas, selon notre étude réalisée avec le meilleur outil de scan de comptes, HypeAuditor.

Un message précis pour une communauté précise

Avec moins de 5,000 abonnés, il y a deux possibilités ;

  •  Que l’influenceur·se vienne de débuter, mais ait un style « commun » (Lifestyle, beauté, mode, gaming, cuisine…) auquel un grande communauté pourra s’identifier.
  •  Que l’influenceur·se ait ouvert un compte en rapport avec un sujet précis, qui n’intéresse qu’une partie restreinte de la communauté qui, elle, se retrouvera plus personnellement dans ce compte que sur celui d’un méga-influenceur.

Ici, c’est le deuxième cas qui nous intéresse. Un·e influenceur·se avec sujet restreint gardera une communauté restreinte, avec tous les avantages que cela inclut pour la marque.

En plus de tous ceux cités avant dans cet article, le fait qu’il existe énormément de ces nanos avec des sujets très éclectiques en est un autre. Cela permet aux marques de trouver celui ou celle à qui correspondra le mieux au style, à l’état d’esprit, au type de produit. Elles sauront donc que 100 % de la communauté de cette personne sera potentiellement intéressée par le type de service ou de bien qu’elle vend.

Une autre aubaine pour les marques, confirmée par une étude de Collect Bias qui met au jour que 30 % des consommateurs interrogées avaient pensé à acheter un service ou un bien promu par un·e nano-influenceur·se.

Si tout cela vous a convaincu·e de vous lancer dans une campagne d’influence marketing aux côtés d’un·e nano-influenceus·se, bonne nouvelle !

Nous allons à présent vous donner toutes les clés pour démarrer ce genre de campagne. Pas la peine de nous remercier, c’est cadeau !

Comment lancer une campagne de nano-influenceur·se ?

Une campagne d’influence auprès de nano-influenceurs·ses doit se penser différemment des campagnes avec de plus gros personnages publics. L’audience est plus réduite et plus spécialisée, mais aussi potentiellement plus intéressée par le produit qui sera présenté.

Afin de mener au mieux votre campagne, il vous faudra donc définir la cible de votre campagne ainsi que les objectifs de celle-ci.

1ère étape : Identifier les nano-influenceurs·ses avec qui lancer la campagne

Il est important dans un premier temps de repérer les différents influenceurs·ses susceptibles de vous correspondre au mieux. Ainsi, vous saurez exactement quelle cible sera priorisée et atteinte par votre campagne.

La spécialité de l’influenceur·se et son style de discours 

Dans un premier temps, le plus important avec ces influenceurs·ses est d’identifier leur spécialité, la raison pour laquelle ils sont suivis par cette communauté, restreinte mais très engagée. Ainsi, si votre marque est également très spécialisée et cible une partie définie de la population, la campagne n’en sera que plus adéquate.

Si, par exemple, votre marque vend des stylos plume, il sera approprié de faire une campagne auprès d’un·e influenceur·se ayant un compte spécialisé dans la calligraphie.

Ensuite, sa façon de s’exprimer, son style de discours. S’il·elle a un ton humoristique, sérieux, provocant, solennel, girly ou très masculin… Cela sera à définir également, afin de mieux cibler le type de communauté que l’influenceur·se possède, et qui sera donc plus réfractaire ou au contraire réceptif·ve à la campagne.

La zone de l’influenceur·se 

Il est également important de déterminer la zone géographique de l’influenceur·se. Si vous ne possédez qu’un seul magasin à Lyon, il est inutile de lancer une campagne auprès d’un·e influenceur·se Parisien·ne.

Il faut savoir si l’influenceur·se a une communauté restreinte à une petite zone géographique, ou au contraire a-t-il·elle plusieurs poches d’abonné·e·s disséminés un peu partout en France ?
L’influenceur·se a-t-il·elle un public majoritairement français métropolitain, où dans d’autres pays francophones ?

Tout cela est à prendre en compte afin de définir au mieux la cible de votre campagne.

Maintenant que vous savez définir les nano-influenceurs·ses avec qui vous lancer, vous pourrez rapidement et aisément définir votre cible.

Maintenant, la grande difficulté est que tout ceci est chronophage, et lancer une campagne de nano-influence sans outil est économiquement suicidaire. Donc, pour vous simplifier la vie sur le choix des nano-influenceurs·ses, dotez-vous impérativement d’une plateforme d’influence  qui vous permettra d’avoir directement accès à des nano-influenceurs·ses (y compris géolocalisés) qui viennent à vous.

2ème étape : Identifier le type de campagne

Dans un second temps, afin de déterminer les objectifs de la campagne, il est important d’identifier quelle type vous donnera le maximum de résultats en un minimum de temps.

Définir le type de partenariat

Tout d’abord, définir quelle type de partenariat sera le plus adéquat en fonction de l’influenceur·se et de la cible que vous avez identifiés précédemment.

Les liens d’affiliation

Les liens d’affiliation permettent à l’influenceur·se de simplement coller un lien dans un de ses posts. Ensuite,  celui·celle-ci est rémunéré·e en fonction du lien monétisé. Il·elle peut être rémunéré·e au clic, où à l’action (si un consommateur fait un achat, télécharge une application, s’inscrit à une newsletter…). Ce type de partenariat est simple, efficace et peu coûteux. En revanche, ce n’est pas forcément le plus utile si vous souhaitez directement présenter un produit où un service.

https://www.instagram.com/p/B5LHDbAoDGI/

Les placements de produit

Comme son nom l’indique, ce type de partenariat consiste à envoyer un ou des produit·s à l’influenceur·se afin que celui·celle-ci le présente à sa communauté. Cette technique est efficace avec les nano-influenceurs. En effet, le type de produit spécifique est fortement susceptible d’intéresser la communauté de l’influenceur·se que vous avez sélectionné·e préalablement. Il a l’avantage de ne rien coûter puisque l’influenceur·se recevra gratuitement le produit à présenter.

Les concours

Les concours demandent un investissement un peu plus important, mais peut être très intéressant pour la marque sur le long terme. L’influenceur·se poste sur son compte une publication comprenant le produit ou le service à gagner ainsi qu’un lien ou une condition à remplir pour participer au concours. Offrir quelque chose aux consommateurs leur donnera envie de visiter votre site et d’explorer vos offres.

View this post on Instagram

🤞🏻CONCOURS 🤞🏻 . Vous le savez peut-être, mais la marque @hudabeauty débarque dans plus de 300 @sephorafrance en France 🙌🏻✨ . À cette occasion, vous pouvez participer au #SephoraHudaChallenge en prenant une photo de vous devant le stand Huda Beauty du Sephora le plus proche de chez vous, ainsi qu’avec votre produit préféré de la marque ❤️ . Postez ensuite la photo sur Instagram en utilisant le hashtag #SephoraHudaChallenge, ainsi qu’en mentionnant @hudabeauty et @sephorafrance 👋🏻 Vous avez jusqu’au 17 Septembre pour participer ! . Les 50 tirés au sort pourront gagner de nombreux produits @hudabeauty 😍❤️ . Bonne chance à tous 💪🏻 . . . #SEPHORA #HUDABEAUTY #PALETTE #MAKEUP #BEAUTY

A post shared by Marie Lopez (@enjoyphoenix) on

Sponsoring ou publications sponsorisées

Dans ce cas de figure, l’influenceur·se est remunéré·e par la marque afin de dédier une publication à celle-ci, ou à un produit/service qu’elle propose.
Cela est très intéressant dans le cas des nano-influenceur·ses, qui demanderont une rémunération moindre par rapport à des influenceurs·ses plus populaires. Ils seront également plus motivés à publier l’article et à remplir les conditions posées par la marque qui les aura sponsorisé·e·s.

https://www.instagram.com/p/Brnms71HJp-/

Définir le type de réseau social

Le type de réseau social est extrêmement important dans le lancement d’une campagne marketing. Ils ont chacun leurs spécificités, tranche d’âge…

Par exemple, Instagram est considéré comme le réseau social avec le plus fort taux d’engagement ; ce qui est intéressant sachant que les nano-influenceurs·ses sont également ceux ayant le meilleur taux d’engagement. En revanche, les communautés sont assez jeunes ; 66 % des moins de 13 ans déclarent utiliser Instagram.

Il ne faut écarter aucun type de réseaux sociaux de vos recherches ; chacun a ses spécificités, avantages et inconvénients. Facebook, Instagram, YouTube, Snapchat, Twitter, les Blogs, Pinterest ; autant de réseaux que de possibilités pour votre marque.

Ainsi, vous savez désormais ce qu’est un·e nano-influenceur·se et quels avantages ils présentent pour certaines marques. Vous avez également toutes les clés en mains afin de lancer votre propre campagne d’influence marketing auprès de ces nanos !


Sources :

- http://www.influencia.net/fr/actualites/media-com,tendances,nano-influenceurs-petits-mais-costauds,8485.html

- https://www.generation-nt.com/nano-influenceurs-nouvelles-coqueluches-marques-actualite-1967726.html

- https://www.kolsquare.com/fr/blog/cest-quoi-un-nano-influenceur

- https://www.insg.co/nano-influenceur-instagram/

- https://www.offremedia.com/profil-fonction-engagement-fraude-marque-influence4you-et-hypeauditor-donnent-les-cles-de-linfluence

- https://medium.com/@shane_barker/75-influencer-marketing-statistics-that-will-surprise-you-in-2018-b11c39a92b36

- http://www.influenth.com/conseils-campagne-nano-influenceurs/

- https://blogfr.influence4you.com/partenariat-influenceur/

- https://www.livementor.com/app/la-tribu/invites/nano-influenceurs/

- https://blogfr.influence4you.com/reussir-campagne-dinfluence/

- https://blog.digimind.com/fr/tendances/instagram-chiffres-essentiels-2019-france-monde



Vous êtes une marque ou une agence et voulez travaillez efficacement avec des influenceurs ? RDV vite sur https://www.influence4you.com/fr/ pour découvrir nos offres.