Loi Evin et influence marketing comment communiquer sur l'alcool en respectant la loi

 

Dans cet article, nous allons vous parler de la fameuse loi Evin sur l’alcoolisme et le tabagisme, et comment lancer une campagne marketing sur les réseaux sociaux respectant sa philosophie et son éthique !

Qu’est-ce que la loi Evin ?

C’est le 10 janvier 1991 que la loi Evin, du nom de son instigateur Claude Evin, relative au tabagisme et à l’alcoolisme est édictée. Aujourd’hui, nous allons nous intéresser à l’aspect de cette loi concernant l’alcool et sa publicité. Cette loi fut un véritable tsunami pour l’industrie de l’alcool, et notamment du vin, tradition française par excellence. Cette loi limite et encadre la publicité autour de l’alcool, notamment pour protéger et sensibiliser les plus jeunes d’un possible futur alcoolisme.

 

Voici quelques-uns des critères édictés par cette loi :

  • L’apposition d’un message « L’abus d’alcool est dangereux pour la santé » obligatoire sur n’importe quelle pub.
  • L’indication obligatoire de plusieurs informations à propos de cet alcool ; le degré, l’origine, la composition, l’élaboration du produit…
  • Tous les alcools ne sont pas autorisés à faire de la publicité.
  • Les publicités à la télévision et au cinéma sont formellement interdites.

Malgré ces contraintes, la communication à propos de l’alcool n’est donc pas impossible. De plus, en 2016, la loi Evin a été assouplie pour une catégorie d’alcool ; le vin. Le motif de cet assouplissement fut qu’évoquer le vin, ses origines, sa robe, etc, n’est pas une publicité en soi.

Ainsi, il est possible pour les marques de communiquer sur de l’alcool sur les réseaux sociaux, notamment grâce aux influenceurs en respectant l’esprit de la loi Evin. Cependant, certaines règles encadrent également cette pratique. Nous allons juste vous donner toutes les clés pour communiquer à propos d’alcool avec des influenceurs.

 

Lancer une campagne sereinement sur les réseaux sociaux

Il faut tout d’abord savoir que tous les alcools ne sont pas autorisés à faire de la publicité sur les réseaux sociaux. La loi Evin nous dit à ce sujet :

Le vin, produit de la vigne, terroirs viticoles, cidres et poirés, boissons spiritueuses et bières issues des traditions locales font partie du patrimoine culturel, gastronomique et paysager protégé de la France.

 

On peut ainsi régulièrement voir sur les réseaux sociaux des publicités où les comptes mêmes de cidres ou de bières françaises sur Instagram. En revanche, scotch écossais ou vodka polonaise n’ont pas leur place sur les réseaux sociaux.

De plus, il faut également préciser que la pub parlant de bière, cidre, vin etc ne doit pas encourager à une surconsommation d’alcool. Il faut également placer la citation « L’abus d’alcool est dangereux pour la santé » de façon visible sur la publicité.

Enfin, l’âge légal doit être respecté. Certaines marques d’alcool présentes sur les réseaux sociaux demandent même une confirmation d’âge afin de pouvoir suivre leur compte.

On peut citer comme exemple de campagne réussie le cidre qui explose depuis quelques années, la marque « La Mordue ».

cidre la mordue

 

Maintenant, il est également possible de lancer une campagne auprès d’influenceurs qui feront le relais de votre marque.

Pour faire appel à des influenceurs afin de communiquer sur votre marque, il faut bien évidemment faire attention en premier lieu à l’aspect légal. Il est nécessaire que l’influenceur ait l’âge légal de boire dans son pays et dans celui dans lequel votre campagne est lancée. Vous devez également définir un âge légal de votre politique d’entreprise et que vous le respectiez scrupuleusement. Il va aussi falloir suivre de près les publications que l’influenceur réalisera pour votre marque.

En effet, les règles qui encadrent ce type de publicités sont strictes et il faut veiller à ce que l’influenceur ne sorte pas du cadre. Il est par exemple interdit d’encourager la consommation excessive et non-responsable d’alcool. C’est aussi proscrit de montrer des mineurs consommant de l’alcool ou de partager les publications auprès de ceux-ci. Il ne faut pas non plus présenter la boisson alcoolisée comme un signe de réussite, de mérite, de maturité, etc. En clair, ne pas inciter les consommateurs vers de mauvaises utilisations de la boisson.

 

Aussi, pour parler de ce qui est autorisé, nous allons vous conseiller sur ce que l’influenceur peut réaliser pour représenter correctement votre marque, de façon attirante sans tomber dans l’illégalité.

 

Ainsi, vous pouvez par exemple proposer à l’influenceur :

  • D’imaginer des recettes de cocktail ou de plat avec votre boisson. Cela présente le produit de façon détournée et pédagogique, sans encourager à consommer directement la boisson.
  • De présenter l’alcool et son contenant sous forme d’art, avec des photos artistiques, comme sur la publication ci-dessus.
  • De mettre en avant l’histoire du produit, présenter ses producteurs et leur savoir-faire, les produits qu’ils utilisent. On met ici en avant l’humain qui se cache derrière le produit, attirant la sympathie de la communauté pour ces visages représentant la marque.
  • Présenter les caractéristiques spécifiques du produit, ce qui fait qu’il est unique par rapport à d’autres produits similaires.

 

Ainsi, ces différentes idées combinées avec les conseils légaux que nous vous avons fournis juste avant devraient vous aider à lancer votre campagne de produits pouvant contenir de l’alcool.

Influence4You peut vous aider à mettre en place ces campagnes sur différents supports ! N’hésitez pas à nous contacter ! … et encore une fois l’alcool est à consommer avec modération !

 

Et pour finir, n’hésitez pas à lire les recommandations de l’ARPP (dont Influence4You est adhérente) ici : https://www.arpp.org/nous-consulter/regles/regles-de-deontologie/alcool/