Féminisme les influeceurs engagés

Depuis le 4 novembre, les femmes travaillent « gratuitement »

Mesdames, posez vos stylos. Ce mois-ci, à compter du 4 novembre à 16h16 et ce jusqu’à la fin de l’année, les femmes travaillent symboliquement de façon bénévole.

Cette date, identifiée par le collectif féministe Les Glorieuses, et d’après les statistiques d’Eurostat, est recalculée chaque année (L’année dernière, il s’agissait du 5 novembre à 16h47…) La base de ce calcul (contesté par certains)? L’écart salarial entre hommes et femmes en France, qui est de 15,5%. L’écart a ensuite été rapporté au nombre de jours ouvrés en 2020.

Une inégalité révélée

Cela fait six ans que le hashtag #4novembre16h16 déferle sur les réseaux sociaux à cette période de l’année. Selon la présidente et fondatrice du collectif Les Glorieuses, Rebecca Ansellem :

« Sur les cinq dernières années, la différence salariale s’est réduite de 0,5 point ».

Toujours selon Mme Ansellem, à ce rythme, l’égalité salariale sera atteinte d’ici 150 ans, soit d’ici l’année 2170.

La secrétaire d’Etat, Mme Schiappa, a réagi en 2018 sur Twitter. Plutôt optimiste, elle écrivait :

« On va obliger les entreprises à publier ces écarts de salaire entre les femmes et les hommes pour savoir où il y a des discriminations. […] quand il y en a , on leur donne trois ans pour se mettre en conformité et faire cesser ces écarts de salaire. »

En 2020, les choses n’ont que très peu évolué. Les Glorieuses proposent des solutions pour lutter contre ces inégalités salariales.

  • Demander aux entreprises d’être parfaitement transparentes quant aux montant des salaires. Cela permettrait de mettre au jour les inégalités et inciter à les régulariser.
  • Etablir un congé paternité d’une même durée que le congé maternité.
  • Requérir les entreprises pour qu’elles instaurent un certificat d’égalité salariale, afin de montrer qu’elles payent femmes & hommes à égalité.

Ça bouge sur les réseaux sociaux

Influence4You (qui a 60% de femmes au sein de ses équipes) prend ces sujets très à cœur. Nous avons déjà participé aux côtés d’ONU Femmes à des campagnes d’influence contre les violences faites aux femmes.

Et, pour aller plus loin si vous soutenez cette cause, voici ci-après une liste d’influenceurs.ses engagé.e.s dans la lutte féministe dans son ensemble !

Miranda Banana (Let’s Get Flashy)

La plus créative

Tout d’abord, Miranda est une artiste. Elle est également styliste et designer, profondément engagée dans la cause féministe, basée à Paris. Son compte regorge de photos artistiques et parfois engagées. Toujours très travaillées, les photos de Miranda sont colorées et féminines. Avec de nombreux talents, elle nous propose de nombreuses choses à voir sur son Instagram ou son site Internet. De plus, fondatrice d’une marque de mode, la jeune femme multiplie les aventures qu’elle nous fait découvrir le long de ses publications.

Fatou N’diaye

La plus black beauty

Fatou fait entendre sa voix sur des sujets beauté, oui, mais elle traite aussi énormément de thèmes engagés. Elle partage conseils, astuces et articles pour revendiquer et mettre en valeur la beauté noire. Consultante auprès de grandes marques de beauté, elle œuvre pour la reconnaissance des personnes racisées, et n’hésite jamais à dénoncer et interpeller les prises de parole problématiques de marques ou personnalités publiques.

MyBetterSelf

La plus body-positive

Louise, de son vrai nom, milite pour déconstruire les mauvais biais et nous apprend à vivre mieux, plus sereinement. Son grand sourire nous entraîne de publications en publications où elle prône la beauté naturelle et le body-positive. Elle complète cette envie avec une chaîne YouTube sur laquelle elle nous prodigue ses meilleurs conseils, mais aussi les tendances du moments, des vidéos légères, recettes healthy… En conclusion, une influenceuse très active aux multiples casquettes qui nous entraîne sans difficultés dans son univers.

Thomas Gravereau

Le plus artistique

Parce qu’il n’y a pas que les femmes qui peuvent être féministes, nous vous présentons le premier (mais pas le dernier !) homme de notre liste. Thomas est un illustrateur talentueux aux dessins engagés et militants. Avec son style minimaliste et impactant, il dévoile au fil des publications son combat pour « la diversité et l’amour ». Les dessins du féministe tournent régulièrement sur la toile, tant il réagit activement aux actualités et aux inégalités de notre société.

memespourcoolkidsfeministes

La plus drôle

Ce compte Instagram est fait pour tous ceux qui pensent que les féministes n’ont pas d’humour ! Avec une plume acérée et un peu d’humour noir, Anna Toumazoff éveille les consciences avec dérision. Sur son autre compte Twitter, cequeveulentlesfemmes, elle parle avec beaucoup plus de sérieux en publiant des témoignages poignants, des vidéos explicatives, des photos de manifestations pacifiques, ou encore de l’art engagé.

womenwhodostuff

Le plus journalistique

Women who do stuff est un collectif à l’origine de newsletters et d’un magazine féministe. Sur leur Instagram nous retrouvons de nombreux posts engagés mais aussi des portraits, des photos, des articles. Un compte très complet sur lequel on peut aussi récupérer gratuitement leur premier magazine. En plus de ça, il est très agréable de voguer sur leur compte très coloré et graphique.

Et tout le monde s’en fout

Le plus direct

Et tout le monde s’en fout est en premier lieu une web-série diffusée sur YouTube et créée par Fabrice de Boni et Axel Lattuada. Elle est composée d’épisodes de quelques minutes et interprété principalement par Axel Lattuada. Dans ceux-ci, Axel démonte les clichés des plus ancrés dans notre société. Les émotions, l’échec, l’estime de soi, mais aussi des vidéos plus engagées ; sur les femmes, la culture du viol, le racisme… En bref, une chaîne complétée par un Instagram qui nous montre l’envers du décor, à regarder absolument.

dans_la_bouche_dune_fille

La plus émouvante

Ce compte Instagram a un concept tout à fait particulier mais très important. Il s’agit d’un collectif de femmes qui recueillent et publient les témoignages de personnes victimes de sexisme quotidien ou de stéréotype de genre. Une page importante à regarder pour se rendre compte de l’impact des gestes et de la parole au quotidien. En utilisant une voie active, on se sent d’autant plus concerné par les témoignages rapportés sur la page.

 

Nous espérons que cet article vous a intéressé, et peut-être donné envie de travailler aux côtés de ces influenceurs engagés !