Pendant les périodes de crise, comme c’est le cas actuellement pendant la pandémie du Coronavirus, il est courant que la première réaction business soit de paniquer et rapidement de réduire les dépenses marketing. Cela a été le cas aux Etats-Unis ou en 2008, les dépenses de publicité ont chuté de 13%. La réduction des budgets apparait en effet comme une solution simple et rapide en des temps troublés… mais l’impact sera souvent désastreux lorsque le monde reviendra à la normale et on va vous expliquer pourquoi d’après des études et exemples sur les crises précédentes.

 

Pourquoi vous ne devez surtout pas couper vos budgets et actions marketing

Réduire vos dépenses en anticipation ou pendant les périodes de récession peut être plus dommageable que la crise elle-même. Une étude de l’IPA (Institut des Praticiens de la Publicité (Advertizing) en UK) a prouvé que lorsque l’on réduit son budget de 50% sur une année, il faut 3 ans pour retrouver le niveau de ses concurrents qui eux n’ont pas réduit les dépenses marketing. Bref, une perte de part de marché qui elle est durable.

Maintenir votre activité marketing peut en effet vous aider à projeter une image d’entreprise stable à ses clients et conserver leur fidélité ce qui sera plus facile que de dépenser ensuite pour les récupérer. Il est en effet essentiel de garder à l’esprit que la fidélité de ses clients est la source de revenu la plus profitable et pérenne… et réduire ses investissements marketing (notamment de fidélisation) entrainera inévitablement une perte progressive de ses clients et un niveau de churn plus important.

Bref, pour durer, les entreprises doivent au moins maintenir leur activité marketing. Et même pour aller au-delà, continuer à investir. Il ne faut pas oublier que les plus grandes entreprises mondiales comme Disney ou Adobe ont bâti leur succès pendant des temps de crise et de période d’incertitude financière. Regardons plus concrètement des exemples des crises passées et quels ont été les vainqueurs !

 

 

Dans les années 1920

La grande dépression

Un des bons exemples porte sur le marché des céréales. Dans les années 20, le leader du marché s’appelait « Post » et lors de la crise de 29, ils ont réduit tous leurs budgets marketing. Dans le même temps Kellog’s a doublé les siens profitant en plus des prix moindres du marché de la publicité. Les profits se sont accrus de 30% dans cette période dépressionnaire et Kellog’s devint vite le category leader et l’a maintenu jusqu’alors.

L’économiste Roland S. Vaile a étudié les investissements publicitaires de 200 sociétés pendant les années 20 et a trouvé que les sociétés qui ont maintenu leurs investissements publicitaires pendant la crise se sont retrouvées avec 20% de chiffre d’affaires de plus post récession et celles qui ont réduit leurs investissements ont vu leurs revenus baisser de 7%.

 

 

Dans les années 1970

La récession 1973-1975

Lors du choc pétrolier de 73-75, Toyota était le second constructeur importé aux Etats-Unis derrière Honda. Toyota a maintenu son budget marketing contrairement à son concurrent. Dès 1976, il est devenu le premier constructeur importé aux Etats-Unis devant Honda.

 

 

Dans les années 1990

La récession 1990-1991

Pendant la récession 1990-1991, McDonald’s a pris la décision de réduire ses dépenses marketing et dépenses promotionnelles.

Pizza Hut et Taco Bell ont quant à eux tiré profit de la situation en conservant leur niveau de dépenses. En conséquence, Pizza Hut a vu ses ventes croitre de 61% et celles de Taco Bell de 40% quand de l’autre côté celles de McDonald’s se sont réduites de 28%. McDonald’s a connu une crise profonde à cette époque avant de reprendre dans les années 2000 les mesures pour regarder leurs parts de marché.

De même, une étude menée par MarketSense a montré que des marques comme Jif ont vu leurs ventes croître de 57% après avoir augmenté leurs dépenses marketing pendant la récession.

 

 

Dans les années 2000

La récession 2008-2009

L’un des meilleurs exemples est Amazon qui a augmenté ses ventes de 28% en continuant ses investissements de développement de produits innovants comme le Kindle. Cela a en particulier permis de vendre à Noël 2009 plus de e-Book que de livres papiers. Cela a surtout permis à Amazon de montrer sa fiabilité  et sa valeur ajoutée en période de crise en montrant une alternative meilleur marché.

 

 

Et de façon concrète, qu’a fait Influence4You ?

Nous avons suivi les conseils que nous vous prodiguons puisque en cette période de crise (depuis février 2020) et avons décidé d’intensifier massivement notre marketing :

  • Refonte de notre charte graphique et home page
  • Sortie d’un livre en librairie « Les secrets de l’influence marketing : 87 idées pour vos campagnes d’influence ». Il est en vente pour 29,90 € (BOD, Amazon) relayé par de nombreux influenceurs B to B
  • Investissement massif dans des webinars (et un logiciel pour nous permettre de les faires à la chaine)
  • Lancement d’une offre d’influence B to B 
  • Plan de communication massif sur les réseaux sociaux pour profiter de la croissance de l’audience sur ces réseaux (+61%)
  • Même si notre trafic naturel a explosé, et que nous sommes n°1 sur des mots clés stratégiques comme nous comme « agence d’influence » et « plateforme d’influence », signature d’un contrat avec l’agence leader en SEO en France pour prendre davantage de positions

 

 

Bref, le choix d’Influence4You a été d’investir MASSIVEMENT en communication et marketing en période de crise car nous pensons que c’est dans cette période que nous prendrons (et plus facilement) des parts de marché durables et que nous serons aussi en meilleure position pour ré-attaquer la reprise.

 

 

Et vous, qu’allez-vous faire ?

C’est LE moment d’investir en marketing, vous l’avez compris. Alors bougez-vous.

Et dans tous les leviers que vous pouvez activer, l’influence marketing est sans doute le plus pertinent pour votre marque (Vous trouverez pourquoi en lisant notre page d’accueil)

Et pour passer à l’action, regardez aussi comment mettre en place votre campagne sur notre plateforme en lançant la vidéo ci-dessous :

 

 

Et pour vous lancer avec nos experts, contactez-nous  en utilisant le bouton de contact en haut de cette page !

 

 

 

 

 

Les exemples cités ont été traduits de l’anglais de cet article.