YouTube a lancé un nouveau programme intitulé YouTube Heroes. Ce programme a pour but de faire participer les utilisateurs de la plateforme de partage de vidéo à la modération de contenus sensibles et les encourager à apporter de l’aide à ceux qui en ont besoin (comme ajouter des sous-titres sur les vidéos ou répondre aux questions des utilisateurs sur le forum).

Comme vous pourrez le voir sur la vidéo de présentation ci-dessous, YouTube fait le pari de la gamification afin d’encourager ses utilisateurs à devenir modérateurs : Plus ils rendront de « services » plus ils progresseront de niveaux en niveaux (allant de 1 à 5) et plus ils débloqueront d’avantages comme la possibilité de signaler des contenus en masse ou échanger directement avec des employés de la firme.

Si vous avez regardé la vidéo de présentation directement sur YouTube, vous aurez peut-être remarqué que les commentaires sous celle-ci avaient été désactivés, ce qui est généralement synonyme de rejet de la part de la communauté. Et si cet indicateur ne suffisait pas, il suffit de jeter un coup d’œil au ratio likes/dislikes de cette vidéo (qui est le plus bas que nous n’ayons jamais vu) pour se rendre compte que ce nouveau programme n’est pas vraiment du goût des utilisateurs de la plateforme…

YouTube

 

En effet, nous avons pu observer que de nombreux de commentaires postés sur les autres réseaux sociaux au sujet de ce programme s’inquiétaient des différents effets que pourrait avoir engendrer YouTube Heroes :

  • Tout d’abord la question évidente de la censure. YouTube est très apprécié (entre autres) pour être un lieu d’informations alternatif permettant à tous de visionner des points de vue critiques et différents de ceux qui sont habituellement relayés via les media classiques dominants (TV, radio et presse). Que se passerait-il si ces contenus alternatifs se retrouvaient censurés par les groupes de pensée dominants ?
  • Puis il faut aussi prendre en compte que la communauté la plus forte et la plus visible sur YouTube est bien celle que l’on appelle communément les « trolls ». S’il existe une possibilité si infime soit-elle pour qu’ils puissent utiliser ce nouveau programme dans le but de « troller » justement soyez sûrs qu’ils la trouveront et la mettront en pratique.
  • Enfin YouTube reste très opaque sur les critères de sélection (ou non) des profils qui auront la possibilité de devenir les modérateurs bénévoles de la plateforme ce qui pourrait poser des problèmes s’il s’avère que seuls des vidéastes partageant les mêmes points de vue sont sélectionnés.

 

Pour conclure, il faut bien avouer qu’il est pour le moment impossible de dire si ce nouveau programme sera bénéfique ou non. Il est important de signaler que cela ne changera a priori pas grand chose pour l’utilisateur lambda de la plateforme de partage de vidéo de Google : Il est très probable que certaines vidéos se voient censurées car elles ne conviennent pas ou ne sont pas en adéquation avec les idées d’un groupe social dominant comme il est fort probable que cette pratique nous protège un peu plus des spams, du clickbait ou encore de contenus xénophobes.

Affaire à suivre donc…