Cliquez ici pour retourner au début de l’étude ou accéder au téléchargement de l’étude complète.

graph 8 - Facebook

Depuis notre étude précédente, les sites féminins ont accéléré leur stratégie sur Facebook. Notons cependant que quelques Youtubeuses ont su exploiter ce réseaux social avec de belles progressions en 11 mois (EnjoyPhoenix touche 1,2 m de fans contre 0,9 en septembre 2014). Aujourd’hui les 20 premiers sites féminins regroupent 7,7 M de fans contre 5,3 M pour les 20 premières Youtubeuses.

graph9 - facebook2

Cette courte avance est normale pour 2 raisons :

  • La première est que les sites féminins ont acquis des compétences importantes sur ce réseau social (community manager, planning éditorial, voire achat media sur certaines publications pour augmenter leur portée) alors que les Youtubeuses sont plus « amatrices» sur ce réseau et privilégient – nous le verrons – Twitter et Instagram.
  • La seconde est que l’audience intrinsèque sur Facebook se rapproche de 42 ans (comme la population française) (avec 47% de 45 ans et plus) quand Instagram est à seulement 32% de 45 ans et plus. L’âge moyen sur ce réseau social est donc proche de celui des sites féminins

Il est donc normal que les sites féminins aient repris une avance sur Facebook… maintenant cette avance ne devrait-elle pas être encore plus forte ? Nous laissons la question en suspens.

 

Pour voir la suite de l’étude (Twitter : 2 fois plus de followers pour les Youtubeuses que les media féminins), c’est ici